samedi 22 décembre 2007

Retour sur les hexagones

Dans un article d'avril, je faisais état d'un étude théorique portant sur un plan d'aménagement en hexagones, pouvant servir de référence à la fois dans le plan des immeubles et dans la structure des quartiers d'habitation.
Lisant récemment L'art de bâtir les villes, je fus très surpris de constater que Camillo Sitte abordait également ce thème, dans le cadre de la notion modje tombe sur cette critique acerbe de Camillo Sitte sur le même sujet:
Dans un découpage parcellaire, la valeur maximale du terrain à bâtir est atteinte lorsque chaque bloc présente un rapport maximal entre son périmètre et sa surface. D'un point de vue purement géométrique, des parcelles rondes seraient plus avantageuses, et il faudrait les disposer comme des billes de taille égale serrées le plus étroitement possible : en l'occurrence, six devraient en entourer une septième. En traçant entre ces blocs des rues droites et de largeur constante, les cercles deviendraient des hexagones réguliers ressemblant à un carrelage ou aux cellules d'une ruche. On a peine à croire que l'homme soit capable de mettre à exécution une idée aussi pesante de laideur et effrayante de monotonie, et qui ruine à ce point toute possibilité d'orientation. Cette chose incroyable est cependant devenue réalité, à Chicago. Voilà donc la quintessence du système de blocs. Une chose est sûre: l'art et la beauté n'y ont pas la moindre place.
La note de l'édition actuelle (Points Seuil) précise qu' "on ne connaît aucune réalisation, ni même de projet qui corresponde à cette description". Mon étude théorique reste donc ce qu'elle est: un essai sur le sujet visant à comprendre graphiquement les avantages et contraintes apportées par ce modèle.

4 commentaires:

CresceNet a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Ceci est une information et non un commentaire, qui vous intéressera peut-être :
ÉVÉNEMENT/HISTOIRE DE L’ARCHITECTURE :
DU «GRAND BLONDEL» AU «TRÈS GRAND BLONDEL»
Lancement d’une souscription pour l’édition par l’Académie d’Architecture du célèbre traité d’architecture française classique avec 1000 planches gravées INÉDITES !
+ d’information : http://www.archi.fr/AA/article53.html

ArchiAddict a dit…

Le Point Seuil est mal informé : la Villeneuve de Grenoble est bâtie sur une trame hexagonale, cause -entre autres- des difficultés de lisibilité de l'espace
bonne semaine !

Anonyme a dit…

vous devriez être interessé par le l'ouvrage de Juan Ramirez," The Beehive Metaphor : From Gaudi to Le Corbusier "
l'isbn 978-1861890566

bonne ruche!